Ciné-Corps regarde vers l’Ouest : d’une idée de coopération à un ensemble cohérent

Ciné-Corps regarde vers l’Ouest : d’une idée de coopération à un ensemble cohérent

Sélection de courts-métrages : La création en vidéodanse aux Etats-Unis au Canada Dont Traverse de Marlene Millar et Sandy Silva et 10 autres films.

Programmation Cari Ann Shim Sham et Virginie Combet

En présence de l’équipe du film Traverse

Gorilla Girls

Durée: 13 secondesChorégraphe(s): Erin MalleyRéalisateur(s): Erin Malley

It’s fast, it’s furious, it’s Gorilla Girls

Traverse

Chorégraphe(s): Sandy SilvaRéalisateur(s): Marlene Millar

Traverse tisse ensemble les histoires puissantes de cinq femmes en une étoffe riche de performances collectives croisant danse, mouvement et voix ; une expérience unique au cœur d’un voyage personnel intime. Leur aventure est forgée par la nature et les structures bâties par l’homme autour d’elles : un mur ancien monumental, des escaliers creusés à flan de montagne, un pont dangereux – des lieux qu’elles investissent et parcourent pour découvrir des ouvertures, des connections nouvelles… Et rencontrer enfin des voyageurs qui partageront avec elles leur chemin vers une terre inconnue.

Jonah

Durée: 5 minutesAnnée: 2017Chorégraphe(s): Ernest Felton BakerRéalisateur(s): Andrew Michael EllisProducteurs: Ernest Felton Baker, Andrew Michael EllisCadreurs: Andrew Michael Ellis, Ben Stamper, Sasha ArutyunovaMonteur: Ben StamperMusique: Christopher Marianetti

L’interview d’un ancien esclave africain-américain accompagne le puissant portrait dansé d’un homme urbain. La juxtaposition du passé et du présent soulève des questions sur l’héritage traumatique et la possibilité de résilience.

OCD

Durée: 5 minutesChorégraphe(s): GlaserbeamRéalisateur(s): Ken Glaser aka Glaserbeam

OCD (TOC) est un vidéo-clip qui porte un regard insouciant sur le trouble obsessionnel-compulsif (TOC). Basé sur la chanson originale de Glaserbeam du même nom, la vidéo intègre un humour doux, des gags visuels innovants et un message positif pour les personnes souffrant de TOC.

Tout le monde peut comprendre cette vidéo de cinq minutes exactement; pour citer les paroles de Glaserbeam : «Il y a un peu de TOC dans chacun d’entre nous. »

But First

Durée: 5 minutes 22

C’est le moment de garder la tête froide. Une vidéo-danse réalisée dans le cadre du programme Co-Laboratory du San Francisco Dance Film Festival, en collaboration avec le Centre national de Chorégraphie, dans les Laboratoires de la Danse de l’Université d’Akron, Ohio. Un cinéaste et un chorégraphe sont associés pendant une semaine pour créer une courte vidéo-danse.

Palace of Infinite

Durée: 4 minutes 30Chorégraphe(s): Kathy RoseRéalisateur(s): Kathy Rose

Hanter le palais de l’esprit,… une riche tapisserie d’êtres-orchidées viennent à la vie pendant que murmure la pluie respirante.
Nous aimons tous jouer avec des poupées de nous-mêmes …

Uphill

Durée: 4 minutesChorégraphe(s): Marco OrellanaRéalisateur(s): Patricio Soto-Aguilar

Atteindre le sommet à temps devient un défi exigeant dans une ville de collines escarpées.

Mami Origami

Durée: 7 minutes 30Année: 2018Réalisateur(s): Marites Carino

Inspiré de l’origami, art japonais complexe, ce trio aux mouvements simples et épurés, mais d’une extrême complexité, fait écho à la géométrie et à la complexité de cet art du pliage. La danse évoque la transformation et les différentes facettes qui constituent l’être humain.

Wild-er-ness

Durée: 6 minutes 22Chorégraphe(s): Heike Salzer & Michelle NanceRéalisateur(s): Ana Baer & Heike Salzer

Inspiré par la nature luxuriante du parc national des North Yorkshire Moors, WECreate Productions se lance dans une exploration de l’espace. Wild-er-ness est un  mélange d’art in situ et d’art dans lequel c’est le lieu qui s’adapte, les deux étant intimement tissés dans une vidéo-danse, au croisement de la danse, de la vidéo, de la musique et de la mode.

A Fish Out Of Water

Durée: 4 minutes 30Année: 2017Chorégraphe(s): Marc Andrew NunezRéalisateur(s): Daniel Schloss

A fish Out Of Water réalisé par Daniel Schloss et chorégraphié par Marc Andrew Numez (Gotham Dance Theater) fait partie de Bounless in Brooklyn 2017, un marathon de vidéodanse de 48h. Le film met en scène un groupe de danseurs du Gotham Dance Theater dans les décors réels de la ville de New York.

Rolling

Durée: 3 minutes 19Chorégraphe(s): Rissi Zimmerman & Andrei AndreevRéalisateur(s): Andrei Andreev

Une brève méditation sur la texture intérieure du mouvement, à travers l’observation d’une danse spontanée.

As phi xiation

Durée: 5 minutes 52Chorégraphe(s): Nadev HeymanRéalisateur(s): Nadav Heyman

Dans le cadre de la résidence d’artiste « S.A.C. » et en collaboration avec Studio 1750 (Corée du Sud), le cinéaste Nadav Heyman explore les limites claustrophobes de sa propre physicalité, dans la Thaïlande rurale.

Rotter

Durée: 3 minutes 23

A partir de sa gestuelle, une danseuse retombe dans le pays où elle a grandi.

Shift

Durée: 11 minutesAnnée: 2015Réalisateur(s): Rachael Lincoln et Amelia RudolphProduction: BANDALOOPDirecteur de la photographie: James AdamsonPartition originale: Mark OrtonEditeur: Michaelle McGaraghan

Menée par la fondatrice et directrice artistique Amelia Rudolph, une compagnie de 8 danseurs randonne dans la vallée de Yosemite en Californie jusqu’au crête de la chaîne de montagne du Sierra Nevada, accompagnée par une équipe technique de gréeurs. Des chorégraphies sont mises en scène et filmées tout au long du périple sur des terrains variés avec des falaises abruptes, sur des dalles de granit, dans la chute d’une cascade. A la fois virtuose et humain, Shift cavalcade les spectateurs dans l’incroyable performance d’emmener la danse dans la pleine nature. De la même façon que les performers trouvent grâce dans l’effort des milieu en haute altitude, leur travail souligne la grandeur des montagnes et transporte les spectateurs dans une chorégraphie Bandaloop exaltante, enjouée et sensationnelle.

Pionnier de la performance en danse verticale, Bandaloop lie physicalité dynamique et complexité chorégraphique avec l’art d’escalader pour orienter le sol de danse. L’œuvre de Bandaloop est programmée dans des théâtres et des musées, sur des gratte-ciels, des ponts, des panneaux d’affichages et des sites historiques, des atriums, des salles de congrés, en plein air sur des falaises et sur les écrans. Bandaloop rend honneur à la nature, à la communauté et à l’esprit humain en amenant la danse à de nouveaux spectateurs, en activant le public dans des espaces naturels et en ré-imaginant ce que la danse peut être.