Never 21

Never Twenty One, un court métrage co-réalisé avec l’ex-collectif Racine, rend hommage aux jeunes victimes de violences armées aux Etats-Unis, qui ne verront jamais à l’âge de 21 ans. L’expression Never 21, née des Black Lives Matters mouvement, dénonce les morts précoces qui affligent le pays et les quartiers comme le Bronx en particulier. A partir de témoignages réels, le film met en scène trois danseurs qui insufflent vie aux paroles des victimes et de leurs familles. Le jeune danseur Smaïl Kanouté incarne différentes énergies physiques et musicales pour exprimer sa rage, pleurer la perte de ses proches, et évoquer la spirale vicieuse dans laquelle il est enfermé qui le pousse à jouer avec le feu. Il devient la cicatrice laissée par ces vies perdues, leurs souvenirs et leurs mots, gravés à jamais dans la malédiction du nombre 21. Smaïl Kanouté continue d’approfondir ce sujet, à travers les villes de NYC, Rio et Soweto, dans une pièce chorégraphique sur scène créée en 2021 avec un trio de danseurs.